Document sans nom

contact@pierrerigal.net
+33(0)5 61 12 32 03

Sophie Schneider
production / diffusion
administration
+33(0)6 07 02 05 80

Nathalie Vautrin
logistique / communication
actions culturelles
+33(0)5 61 12 32 03

Compagnie Dernière Minute
Nouvelle adresse à compter du 2 janvier 2017
3 Bis Rue Boilly
31300 Toulouse - France

facebooktwitteryoutubeinstagram
fermer

TOURNEE EN CHINE DU 26 AVRIL AU 7 MAI

Grand Theatre de Tianjin
Samedi 29 Avril à 19h30 / Standards
Dimanche 30 Avril à 19h30 / érection et dans la peau d’un autre

Shenzhen Starry Sky Theater
mercredi 3 mai à 20h00 / Standards

Les Rencontres chorégraphiques de Carthage (Tunisie)
samedi 6 mai / Bataille

fermer
 
Scandale
La musique qui rythme Scandale est claire, simple et directe. C'est celle de l’air qui entre et sort dans les poumons de cette farandole de danseurs. Le souffle comme source vitale du mouvement se répand dans l’espace (...)
 
Scandale

La musique qui rythme Scandale est claire, simple et directe. C’est celle de l’air qui entre et sort dans les poumons de cette farandole de danseurs. Le souffle comme source vitale du mouvement se répand dans l’espace vide. La respiration s’intensifie peu à peu emportant avec elle ces corps qui se laissent innocemment attraper. Plus tard, les halètements, les saccades, les scansions, les sifflets, les chants, les cris et les hurlements s’emparent de ces organismes lancés dans une transe irrépressible. Et ce, jusqu’à ce que le silence ne choisisse de les soulager et de les arracher à ce maelström de voix perdues... Comme un répit avant que tout cela ne recommence.
Libre et prisonnière à la fois, la jeunesse scande des mots d’amour incompréhensibles, des onomatopées de révolte ou des lamentations d’espérance. Elle ne sait plus que faire de ces tourbillons du langage et de sa propre parole. Elle préfère s’en faire un rythme, une musique pour danser, pour entrer dans la démence et laisser l’énergie des corps faire trébucher le cours des choses. Pour que les esclandres et les scandales soient absorbés et renversés par le temps. Pour le meilleur et non le pire.


Production compagnie dernière minute
Coproduction Suresnes Cités danse 2017, Centre de Développement Chorégraphique Toulouse / Midi-Pyrénées (dispositif accueil-studio)
Pierre Rigal est artiste associé à la Maison de la Culture de Bourges, Scène nationale

La compagnie dernière minute est subventionnée au titre de l’aide au conventionnement par le Ministère de la Culture et de la Communication / Préfecture de la Région OCCITANIE Pyrénées-Méditerranée, la Région OCCITANIE Pyrénées-Méditerranée et la Ville de Toulouse.
La compagnie dernière minute reçoit le soutien de la Fondation BNP Paribas pour l’ensemble de ses projets.

Une pièce de Pierre Rigal pour 6 danseurs et 1 musicien

Interprétation Steve Kamseu, Antonio Mvuani, Camille Regneault, Julien Saint-Maximin, Emilie Schram, Joël Tshiamala
Musique en direct Gwenaël Drapeau

Conception et mise en scène Pierre Rigal
Musique originale Gwenaël Drapeau et Julien Lepreux
Collaboratrice artistique et costumes Mélanie Chartreux
Regard artistique Roy Genty
Diffusion et ambiance sonores Loïc Célestin
Lumières et régie générale Frédéric Stoll
Scénographie Pierre Rigal et Frédéric Stoll
Machinerie Thomas Tallon

Mise en production Sophie Schneider assistée de Nathalie Vautrin


4

représentations
depuis le 14 janvier 2017 dans 1 pays.
 
Agenda
2017
Suresnes  France
Festival Suresnes cités danse
14/01/17
Suresnes  France
Festival Suresnes cités danse
15/01/17
Suresnes  France
Festival Suresnes cités danse
17/01/17
Auch  France
CIRCa Pôle national des arts du cirque
02/02/17
 
Presse
"Une partition à corps perdu qui ouvre des horizons au hip-hop et à la break dance entre torches vives et sculptures de groupe..."

Le Monde
 
"Scandale parle de culte et pourrait bien devenir culte. On y croise du génie dans tous les sens du terme."

Danser Canal Historique
 
"Dans un univers en clair obscur pastel relevé de paillettes, Scandale joue sur le contraste d’un hip hop enthousiasmant de vitalité virtuose..."

Danses avec la plume
 
"Le collectif encapuchonné, soumis à de subtils changements de lumière, impose enfin son phrasé, défile en gestes précis, affirme sa présence..."

L'Humanité
 
 
 
 
ENG